Les objectifs du cursus
 
Afin de permettre aux étudiants scientifiques pratiquant régulièrement la musique d'associer leurs deux centres d’intérêt, les universités Pierre et Marie Curie (UPMC) et Paris-Sorbonne (qui ont fusionné en Sorbonne Université depuis Janvier 2018) ont créé en 2006 un double cursus associant au plus haut niveau sciences dures et musicologie. Les étudiants obtiennent, en 3 ans, deux diplômes de Sorbonne Université : la licence de sciences et technologies de la faculté des sciences et d'ingénierie et la licence de musique et musicologie de la faculté des lettres. À l'issue de ce parcours, les étudiants auront acquis les compétences nécessaires pour :
- soit maintenir cette double compétence et s'orienter vers les métiers du son
- soit s'engager vers un master scientifique ou vers un master de musicologie
 
Les étudiants de ce parcours bénéficient, en termes d’effectifs et d'encadrement, d'une pédagogie adaptée à ce double cursus : effectifs environ 20 étudiants / an, équipe pédagogique dédiée, tutorat ...
Les débouchés
 
Les masters  À l’issue du parcours, les étudiants peuvent accéder à un certain nombre de masters de Sorbonne Université (musicologie, sciences de l’ingénieur), mais aussi d’autres universités en France ou à l’étranger. En particulier, le master acoustique de la faculté des sciences avec un parcours ATIAM en deuxième année constitue un débouché naturel du parcours.
 
Les formations d’ingénieur du son  Ce cursus permet de préparer dans de bonnes conditions les concours d’admission à un certain nombre de formations aux “métiers du son” : FSMS, Ecole Louis Lumière, ENSATT, ISB...
 
Les métiers : ce cursus n’est pas une filière professionalisante, mais permet d’acquérir une formation de base interdisciplinaire, fortement valorisable dans un certain nombre de métiers :   acoustique musicale, acoustique architecturale, informatique pour la musique, ingénieur du son, R&D en multimedia ou matériel son, composition musicale, numérisation du patrimoine sonore et gestion de bases de données musicales, designer sonore (esthétique sonore des objets industriels, création de bande-son, sonorisation d’espaces publics), etc.
À qui s’adresse ce double cursus ?
 
À des bacheliers à l’aise en sciences (bac S, mention bien ou très bien souhaitable), avec un bon niveau en théorie et pratique musicale. Une capacité de travail importante est nécessaire.  
Témoignage de Charlotte Saverna, étudiante de première année sciences et musicologie en 2013 :

© Association femmes et sciences, 2013